Notre Objectif

STAGES SECURIT’AERO
MOTEURS ET CELLULES

NOTRE ANALYSE.
L’explosion aussi importante que récente de notre activité ULM, nous amène à constater que notre parc
machine est vieillissant, créant ainsi un nombre d’évènements croissants. Malheureusement, notre constat de
professionnels de la maintenance aéronautique est corroboré par les chiffres des compagnies d’assurances
spécialisées qui ont une vision globale des accidents et incidents.

LA PHILOSOPHIE DE NOS FORMATIONS : UNE APPROCHE GLOBALE
UNE BONNE MECANIQUE ? CERTES
Nous considérons qu’une solide formation, pour le suivi des groupes motopropulseurs, dans sa surveillance et
son entretien courant par l’exploitant, est indispensable. Notre objectif n’est pas que les propriétaires d’ULM, à
l’issue de nos stages, pensent qu’ils pourraient tout entreprendre en mécanique, ce serait faux, illusoire et
dangereux. Les travaux  »lourds » de mécanique et leur complexité ne peuvent et ne doivent être entrepris que
par des professionnels.

ET APRES ?
Si le fait de voler avec un moteur bien réglé, et bien entretenu est sécurisant pour le pilote, ce n’est pas
suffisant. En effet, une défaillance de ce dernier se terminera, au mieux par une « vache » bien maitrisée, si
le pilote a été formé convenablement, au pire par le parachute. Mais dans les deux cas, avec des
« histoires » à raconter pour les longues soirées d’hiver.
Concernant les défaillances de cellules, c’est un tout autre registre. Les sanctions sont presque toujours
définitives. ( ruptures de guignols de profondeur, ruptures de haubans, ruptures de renvois de commandes,
perte d’éléments de cellule etc….). Et pourtant il n’y a pas de formation pour les cellules.

NOTRE OBJECTIFS
Sensibiliser les exploitants d’ULM sur l’importance d’un contrôle approfondi de l’état des cellules. Nous avons
pu constater, lors de nos interventions en mécanique sur les groupes motopropulseurs, que la périphérie était
souvent dans un état désastreux, ( présence de criques multiples, oxydation, délaminages, inversion des
freinages etc….) et nous avons dù intervenir sur ce domaine pour lequel nous n’avions pourtant pas été
sollicités. Une fois que nous avons mis en évidence, devant le propriétaire, que la machine était
dangereuse, ces derniers constataient avec nous qu’elle n’était pas en état de voler, alors qu’ils pensaient en
toute bonne foi que leur maintenance était de bon niveau.

POUR Y PARVENIR
La culture de la visite prévol.
En effet, beaucoup de pilotes ou instructeurs, effectuent leurs prévols………….. parce qu’il faut la faire.
Il nous est arrivé plusieurs fois, de « repasser » derrière des visites venant d’être effectuées, et de trouver des
défaillances majeures. Pourquoi ? Parce que l’attention portée sur les cellules n’est pas aussi grande que ce
qu’elles mériteraient. Les prévols sont effectuées  »par principe », sans l’attention et la concentration qu’elles
méritent. Si dans chaque manuel constructeur on trouve  »l’itinéraire » de ce qu’il faut voir à la prévol, il n’y a
pas la méthodologie pour ce qu’il faut regarder, rechercher, détecter et comment le détecter. Le tout étayé par
des exemples concrets.
Notre équipe vient de l’aviation certifiée, notre attachement à la liberté de notre mouvement ULM est profond.
Mais il ne faut pas se faire d’illusions, si le nombre d’accidents ou d’incidents se multiplient, nous ne tarderons
pas, comme d’autres, à nous voir imposer des contraintes administratives, impliquant la charge financière qui y
est assortie.
La formation pour une vision globale
Nos stages n’ont pas comme objectif de « fabriquer » des meccanos aéro, mais de fournir une connaissance
suffisante en mécanique, et cellules, pour avoir un entretien courant de bon niveau entre les visites de votre
appareil par les mains de professionnels.
Fournir aux stagiaires les éléments qui leurs permettront de surveiller leur aéronef, avec l’attention, et le savoir
d’un niveau suffisant, pour voler en sécurité.

SECURIT’AERO S.A.S. EST
DISTRIBUTEUR RHÔNE-ALPES DES
HUILES AVIATION